Le Protestant

Aujourd'hui, je deviens bénévole

Une Église de témoins. C’est le beau slogan de l’Église protestante de Genève. À bien y réfléchir, il adresse à ses lecteurs un certain nombre de questions

Témoin, je veux bien, mais de quoi puis-je être témoin? De l’Église, de mon Église, du christianisme, de ma propre foi, de ma paroisse, du protestantisme, de l’Évangile, de Jésus-Christ?

En posant cette question aux participant·e·s des ateliers donnés il y a une semaine, je ne souhaitais pas entrer en dialogue. Seulement lancer la réflexion. J’ai réfléchi; voici mes réponses.

Mon témoignage

La meilleure chose dont je puisse témoigner, c’est du protestantisme réformé. En tant que foi, courant de pensée et pratique. Je ne prétends pas être témoin de mon Église qui n’en finit pas de mourir. Je ne me sens pas à l’aise dans la vie paroissiale pour la pratiquer assez.

Je laisse les contenus théologiques aux pasteur·e·s et diacres, les déclarations enflammées aux évangéliques et les regrets d’un passé qui n’est plus au club des paroissiens hebdomadaires.

Ce que je peux dire, c’est pourquoi je me sens bien avec le protestantisme réformé comme compagnon de route. Le rapport que je peux entretenir avec ce courant tant que type de 40 ans, père de famille, vivant en Suisse romande, avec ses hauts et ses bas. La manière dont il me permet de formuler mon rapport au monde et d’imaginer la vie.

Mon engagement

Mon témoignage prend vie sous forme de blog indépendant. Vous le lisez en ce moment. Il est publié bénévolement: librement et gratuitement.

Sa spécificité, c’est de ne pas être voulu, financé ou produit par une instance écclésiale ou un·e professionnel·le de l’Église. Combien en existe-t-il? Qui sont les croyant·e·s laïques qui témoignent sur le web?

Si je connais bien les institutions protestantes de l’intérieur, ce n’est pas d’elles dont j’ai envie de traîter. Si je parlais de mon boulot, je ne serais plus complètement bénévole. Il faudra se limiter à dire quelque chose de moi en rapport à. Un vrai programme 😄

J’ai les capacités techniques pour maintenir un site web. Peut-être la capacité d’écrire des textes lisibles. Éventuellement quelques idées. Et l’envie de m’essayer au témoignage.

Dès aujourd’hui, je suis bénévole. Je blogue en tant que témoin du protestantisme réformé.